Diapazen | Comment se déroule une consultation de Psycho-Tarot ?
4012
page-template-default,page,page-id-4012,ajax_updown_fade,page_not_loaded

Comment se déroule une consultation de Psycho-Tarot ?

La consultation de Psycho-Tarot réunit un(e) consultant(e) et un(e) tarologue.
Elle crée par l’alliance de ces deux consciences, un champ d’attention commun et aigu afin d’obtenir des réponses inattendues qui jaillissent dans une grande qualité d’écoute et d’intuition.
Une question est nécessaire. Elle s’inscrit dans un thème, c’est-à-dire un sujet vaste qui préoccupe le(la) consultant(e), tel que le travail, la vie émotionnelle, etc… et qu’il est nécessaire de clarifier par la verbalisation.
Nous commençons par discuter librement sur ce thème pour comprendre la manière dont il est vécu par le(la) consultant(e).
Puis, d’éclaircissement en éclaircissement de la situation, une question précise se dégage. Elle doit être formulée efficacement pour obtenir une réponse efficace.
Le(la) taropeute reformule en une phrase la question en la soumettant au(à la) consultant(e) telle qu’elle l’a comprise afin qu’ensemble ils trouvent la formulation la plus juste et exacte.
“Plus notre question est sincère, plus notre présence est aigüe, plus la réponse des cartes sera lumineuse et transformatrice” (M.Costa).

Voici des exemples de questions :

– Comment faire pour…?

– Quelle attitude intérieure développer pour…?

– D’où vient ma difficulté dans tel domaine…?

– Suis-je vraiment prêt(e) à… ?

– Comment puis-je aborder cette situation… ?

-Quel est le meilleur chemin pour… ?

Ensuite, le(la) taropeute propose une stratégie de lecture.
Quand tarologue et consultant.e sont en présence, le(la) consultant(e) tire les cartes “au hasard”.
Quand la consultation se fait à distance, c’est le(la) tarologue qui fera le tirage (à moins que le(la) consultant(e) ait son propre Tarot de Marseille). Ce peut être également le cas si le(la) consultant(e) est submergé(e) émotionnellement.
Ensuite, le(la) consultant(e) décrit ce qu’elle voit dans chaque arcane, ce qu’elle remarque particulièrement, elle exprime l’impression que lui provoque cette carte, ce à quoi ça le(la) renvoit, des associations d’idées, etc…
Le(la) taropeute donne alors les interprétations “classiques” de l’Arcane, puis avec à la fois ses connaissances, ce qu’elle a écouté et reçu du (de la) consultant(e) et bien sûr son intuition, elle propose une interprétation particulière.
Elle propose toujours, n’impose jamais, demandant au (à la) consultant(e) ce que celui-ci, celle-ci ressent lorsqu’il entend ce qui vient de lui être énoncé, et la danse continue jusqu’à ce que soudain tout s’éclaircisse, que les deux parties ressentent comme une libération et un apaisement.